endvaw

Les femmes dans la “capitale du viol” se servent de la technologie pour attirer l’attention sur leur cause
Les femmes dans la “capitale du viol” se servent de la technologie pour attirer l’attention sur leur cause 11 novembre 2010 Si jeunesse savait

La capitale de la République démocratique du Congo (RDC), Kinshasa, surnommée la «capitale de viol » par le rapporteur spécial des Nations Unies Margot Wallström, est une ville marquée par la violence et les séquelles d’un régime de guerre. Mais les femmes de la ville prennent leur vie en charge et exigent plus de sécurité, plus de services pour aider les femmes victimes de violence et la fin de l’impunité pour ceux qui violent, torturent et tuent des femmes. Si jeune...

Un simple coup de téléphone : Les mobiles contribuent à mettre fin à la violence faite aux femmes en Ouganda
Un simple coup de téléphone : Les mobiles contribuent à mettre fin à la violence faite aux femmes en Ouganda 11 novembre 2010 WOUGNET

Les femmes dans les zones rurales de l’Ouganda se renseigneront sur la violence familiale contre les femmes grâce à l’utilisation de différents outils TIC afin de sensibiliser à la question, mais elles apprendront également à signaler et empêcher les cas de violence – et le téléphone mobile jouera un grand rôle dans leurs campagnes – du SMS de première ligne, aux lignes directes permanentes. Le web 2.0, les outils de publication en ligne et la radio font par...

Mettre fin à la violence faite aux femmes dans les townships de l’Afrique du Sud
Mettre fin à la violence faite aux femmes dans les townships de l’Afrique du Sud 03 novembre 2010 Women'sNet

5000 USD ont été attribués par le fonds de Réappropries-toi la technologie! à quatre organisations remarquables de femmes sud-africaines qui sont décidées à avoir un impact sur les niveaux élevés de violence faite aux femmes dans le pays. Les quatre différents projets travailleront avec les jeunes femmes noires des townships, les lesbiennes noires, les parajuristes ruraux et les surv...

L’avenir de la vie privée : une question de gouvernance de l’internet
L’avenir de la vie privée : une question de gouvernance de l’internet 25 octobre 2010 Françoise Mukuku

« J’ai une formation d’avocate et je sais que la loi évolue, mais je ne peux pas m’y habituer dans ce contexte. Car en moi vit une victime de la violence sur interneti, une expérience que je ne souhaite à aucune fille ni à aucune femme », écrit Françoise Mukuku, coordonnatrice nationale d’un jeune groupe féministe en République Démocratique du Congo appelé Si Jeunesse Savait...

« Retourner